Interview à propos de la légende des Tryskell PC - ADIIR : Plus jamais seul(e) devant votre ordinateur, tablette, smartphone, objet connecté ... ' ' '

Interview à propos de la légende des Tryskell PC - ADIIR : Plus jamais seul(e) devant votre ordinateur, tablette, smartphone, objet connecté ...

Assistance, Dépannage Informatique & Internet, Recyclage
Plus jamais seul(e) devant votre ordinateur, tablette, smartphone, objet connecté ...
Aller au contenu

Interview à propos de la légende des Tryskell PC

La Boutique > Tryskell PC---------------------
Journaliste :
Bonjour Cédric Cherotzky, vous êtes le créateur d'une entreprise spécialisée dans l'intervention sur place en SAV informatique mais surtout vous créez des ordinateurs à la demande de vos clients ?
Cédric :
Oui tout à fait exact. Mais avant de me lancer dans cette branche, j'ai regardé ce qu'il se faisait afiin d'apporter un service plus à mes clients. Je ne vais pas m'étaler sur les détails de ce marché particulier, mais il en ressort que les clients sont très avertis et veulent être accompagné dans leur démarche.
Journaliste :
Oui l'idée et de fournir un meilleur service je suppose ?
Cédric :
Evidemment mais pas n'importe comment, car plus de service égal plus de temps égal plus cher et ça les clients ne sont pas toujours disposé de l'entendre, moi le premier quand je suis le client (sourire).
Alors j'ai entrepris de sécuriser l'achat - et que je ne veux que des clients satisfaits, qui m’apportent de nouveaux clients - avec ma garantie exclusive « si ça ne fonctionne pas correctement, je remplace gratuitement !»
Osé mais efficace de faire ce genre d'achat en confiance.
Journaliste :
Intéressant, ça fonctionne comment ?
Cédric :
En fait, j'installe complétement l'ordinateur, y compris les logiciels chez le client. On va donc tout de suite savoir si la configuration est correcte ou pas. Si jamais elle ne l'est pas (c'st rare) 2 solutions : soit je la reprend et ça coûte 0 euros, soit j’en augmente les capacités et ça ne coûte que les pièces et pas la main d’œuvre.
Journaliste :
ça m'a l'air intéressant, mais très risqué ?
Cédric :
Oui, comme je suis une entreprise, il est évident que si je reproduis ce schéma trop souvent ADIIR coule, alors je prend le temps de parler avec les clients afin qu'ils définissent bien leur demande, et surtout je pose les bonnes questions avant de bosser pour rien !
Journaliste :
Et si je vous demande la liste des éléments mis en oeuvre, comment faites vous ?
Cédric :
Pour les éléments mis en œuvre, en fait je ne peux (veux) pas vous donner de détail car c’est mon savoir-faire, mais je fournis le détail sur une fiche technique fournie lors de l’achat.
Journaliste :
Ouh la, je sens que j'ai touché un point sensible !
Cédric :
Oui et non, Je fonctionne de cette manière pour 3 raisons :
d'abord ce n’est pas parce que je vais vous donner une liste d’éléments à assembler - qui sera différente dans 6 mois car la technologie évolue vite - que ça va vous parler (qui à besoin savoir ce qu’il y a en détail dans une voiture par exemple, à part le technicien, l’ingénieur le pilote ou l'amateur éclairé ?)
Journaliste :
Oui ça ne va pas m'avancer à grand chose, car je n'y connaît rien
Cédric :
Ensuite, si vous achetez ces éléments uniquement sur des références générales que je donne, une fois assemblés ils risquent de ne pas vous donner satisfaction car des repères secondaires permettent d’obtenir de meilleurs résultats. Ces repères demandent des connaissances plus poussées, je vous fait un parallèle avec la mécanique pour mieux comprendre : prenez un châssis, mettez un moteur, des ailes et un système de guidage, l’avion sera instable et dangereux. Des effets de force, des connaissances d’aérodynamisme, de position du centre d’inertie et surtout de compatibilité entre les éléments sont à anticiper avant tout montage. C’est pareil avec un ordinateur
Journaliste :
Je n'avais pas pensé à ça, c'est vrai
Cédric :
Enfin lors de l’assemblage vous risquez d'abîmer les composants (électricité statique, choc, poussière, surchauffe, court circuit), et avoir besoin de
racheter des éléments ce qui alourdira la facture et vous contrariera. Ce n’est pas un argument en l’air, ça m’est arrivé une fois l’année dernière sur un composant à 300 euros et pourtant j’avais pris toutes les précautions !
Journaliste :
D'accord, je comprend mieux. Vous proposez une approche plus posée et plus professionnelle. Mais une fois l'ordinateur installé, le client n'entend plus parler de vous ?
Cédric :
Et non, car chacun des ordinateurs que je créé sont ... mes créations et j'aime savoir ce qu'il leur arrive. Cela me permet de détecter d'éventuels défauts (par exemple sur un nouveau composant) de tenir compte de cette expérience et de remonter l'info au fabricant.
Il est arrivé que des clients me faisent remarquer des des défaillances sur le confort, comme un ventilateur trop bruyant ou un clavier pas pratique
Journaliste :
Oui vos clients ont une garantie de 2 ans, donc jusqu'ici, il faut suivre ...
Cédric :
et même après, il peut y avoir un besoin d'informations sur un nouveau logiciel, ou matériel, ou dans l'autre sens je peux faire passer une info par exemple lors d'attaques de hackers.
Pas question d'inonder les boîtes mails ou SMS de mes clients d'infos inutiles. Juste le nécessaire. Car on l'a vu lors l'épidémie de Covid-19, trop d'informations fait perdre de la crédibilité à celui (ou celle) qui la diffuse et on ne l'écoute plus !
Journaliste :
Une petite touche philosophique sur notre monde, parfait pour terminer cette partie de l'interview, merci Cédric
Cédric :
Merci à vous.




Interview réalisée pendant le confinement du Covid-19 destinée à un mensuel informatique national.
Retrouvez
les créations
de Cédric
pour ADIIR

Le Tryskell PC Buro/Perso
Le Tryskell PC Initial Gamer
Tryskell PC Major Gamer

et son chef d'oeuvre
Le Crystal Cube

Retourner au contenu